top of page

Un élan de générosité extraordinaire après le pitch émouvant d'une responsable de patronage

Dernière mise à jour : 6 juin

Le 30 mai, aux Greniers Saint Jean lors d'une soirée de levée de dons organisée par la Nuit du Bien Commun, Sybil Cazier, responsable du tout jeune patronage Carlo Acutis de l'Ile de Béhuard a pitché devant plus de 250 personnes. Sous la bannière Esprit de Patronage, elle levait des fonds pour accompagner le lancement de cette belle oeuvre de jeunesse.


Sybil demandait 15.000 EUR pour le patronage, un formidable élan de générosité après un discours émouvant a permis à l'équipe de récolter plus de 32.000 EUR. De quoi permettre de démarrer sur de bonnes bases.


Sybil Cazier, responsable du patronage Carlo Acutis lors de la Nuit du Bien Commun d'Angers le 30 mai 2021

"J'ai été très impressionnée au moment où les panneaux ont été levés, nous confie Sybil parce que j'ai senti à ce moment là que les gens le voulaient vraiment (NDRL: le patronage)... Nous portons ce projet de patronage depuis 1 an, j'ai vraiment senti le cadeau après la bataille administrative menée depuis des mois. Je ne m'attendais pas à tant de générosité. J'ai réalisé pendant la soirée à quel point le patronage était vraiment voulu et bénéfique dans le territoire angevin. je suis encore très émue par cet élan de délicatesse, tendresse, sérieux. Je pensais beaucoup à Carlo Acutis qui est le saint patron du patronage. Je l'ai beaucoup prié avant la soirée en lui disant, Carlo donne nous ce dont nous avons besoin : pas plus, pas moins. Merci Carlo parce qu'il a fait exploser tous les compteurs ! "

Voici quelques extraits choisis de son pitch :


« Madame, il faut à tout prix qu’on prenne rendez-vous pour parler de Louis. Il est scotché devant les écrans, il devient violent, il nous tape mon mari et moi. Nous ne savons plus quoi faire ». « Madame, Killian est harcelé par ses camarades de classe, ils se moquent tous de sa petite taille et de ses lunettes. Il est en pleurs tous les soirs ».


Animatrice en « colo » pendant quelques années et professeur des écoles depuis 10 ans, j’ai pu voir de près les détresses dans les familles et les parents débordés et démunis.


Cette détresse, on pourrait l’exprimer avec quelques chiffres :

· Plus de 3h quotidiennes passées sur les écrans chez les moins de 12 ans et 5h chez les 12-17

· 7% de collégiens victimes de harcèlement scolaire

· Moins de 15 minutes par jour d’activités sportives


Comment voulons-nous que nos jeunes se construisent ? A l’heure où nous parlons de performance, de compétition internationale, nous sommes face à une urgence éducative ! Alors ce soir, j’ai envie de vous parler d’une solution exceptionnelle, que nos grands-parents ont connue et que je veux remettre au goût du jour : le patronage


Bien plus qu’un centre aéré,

1) Le patronage est un lieu d’éducation à part entière où les jeunes apprennent à déployer leurs talents, découvrent le sens du service, des responsabilités et de l’engagement.

2) Ouvert à tous, c’est un lieu de rencontres intergénérationnelles, de mixité sociale et d’accueil des plus vulnérables.

3) C’est aussi un endroit où règne l’entraide notamment pour lutter contre le décrochage scolaire.

4) Et enfin au patro, nous réapprenons à nous émerveiller, face à la nature, mais aussi face à l’autre en tissant des liens d’amitié profonds.


Vous voyez, cet espace un peu hors du temps construit le jeune en profondeur, l’accomplit, et le prépare progressivement à entrer dans sa vie d’adulte.

Après quelques jours d’ouverture de notre patronage Carlo Acutis à Béhuard, nous avons déjà des témoignages édifiants. J’ai l’exemple de Lucas, en 5ème, harcelé sur les réseaux sociaux, et en période de phobie scolaire, qui a accepté de venir à reculons tester une soirée patro. Ce soir-là, Il a rencontré de nouveaux amis et a commencé à reprendre confiance en lui.


Je suis certaine que vous connaissez tous un Lucas dans votre entourage qui a besoin de notre patronage !

Aujourd’hui nous sommes trois à l’initiative du projet. Et puisque c’est un projet sérieux, nous sommes accompagnés par l’incubateur « Esprit de Patronage » qui a pour mission de semer des patronages partout en France.


Nous avons la chance de bénéficier des locaux flambant neufs et chaleureux de la maison du Sanctuaire de Béhuard. Espaces verts, potagers, animaux, le magnifique paysage de l’île… Tout pour recevoir une centaine d’enfants loin des écrans et proche de la nature.


La liste d’attente est déjà pleine à craquer. Alors, pour accueillir ces jeunes dans les meilleures conditions, nous avons besoin d’embaucher un directeur et de former nos équipes à la pédagogie spécifique des patro’. Nous voulons également financer des mini-bus pour aller chercher les enfants des familles les plus nécessiteuses


Alors, si ce soir je vous ai convaincus, si ce soir vous voulez œuvrer pour la jeunesse, levez vos panneaux, je compte sur vous !


Pitch de Sybil Cazier, responsable du patronage Carlo Acutis sur le Sanctuaire de Béhuard lors de la Nuit du Bien Commun d'Angers le 30 mai 2024.




48 vues0 commentaire

Comments


bottom of page