top of page

"Jeunes, engagez-vous ! " : Esprit de Patronage aux JMJ de Lisbonne

Blandine, Domitille, Madeleine, Gonzague et Vincent ont été les ambassadeurs d'Esprit de Patronage lors des Journées Mondiales de la Jeunesse de Lisbonne.




Leurs objectifs ? Partir à la rencontre de la jeunesse missionnaire de France, leur montrer la beauté et la richesse de la pédagogie des patronages et surtout, surtout... donner envie aux jeunes de s'engager. Entre Lisbonne et Fatima, quatre d'entre eux nous racontent cette belle expérience portugaise :


- Pourquoi avoir été ambassadeur Esprit de Patronage aux JMJ ?


Gonzague: Engagé dans un patronage, je crois fermement que les enfants ont besoin d'éducateurs chrétiens pour grandir et s'épanouir. La renaissance des patronages nécessite l'engagement de jeunes en tant qu'éducateurs, ayant le désir de servir les plus jeunes. Je voulais donc partir à la rencontre de la jeunesse aux JMJ avec un message simple : engagez-vous, formez-vous à être éducateurs pour retisser le réseau national de patronages, vital pour notre avenir !


Blandine: être ambassadrice avec Esprit de Patronage me permettait de partir aux JMJ avec un réel but spirituel et humain : faire connaître aux jeunes l’enjeu des patronages et témoigner de la joie d’être éducateur ces patros


Madeleine: En partant avec Esprit de Patronage, j’ai librement choisi de donner de mon temps pour apprendre à d’autres ce qu’est être éducateur, et témoigner de la joie que cela apporte.


Domitille: Pouvoir faire découvrir la pédagogie du patronage aux jeunes et les inciter à œuvrer dans ces lieux où les enfants peuvent grandir humainement et surtout chrétiennement. Aussi nous pouvions transmettre la joie que nous avions à nous donner et aussi combien nous recevions !


- Quelles rencontres avez vous faites ?


Gonzague: Nous avons rencontré beaucoup de jeunes Français ignorant l'existence et le principe des patronages, auxquels nous avons pu expliquer le fonctionnement et la visée de ces lieux d'éducation chrétienne. J'ai été touché par leur intérêt pour les patronages et l'avenir de notre jeunesse. Nous avons aussi croisé des jeunes voulant s'engager dans le patronage de leur région, que nous avons pu aiguiller. Nous avons également pu parler avec des prêtres directeurs de patronages, désireux de croiser leur expérience avec la nôtre. À chaque fois : des échanges enrichissants, un réel intérêt pour l'esprit des patronages et une jeunesse prête à s'engager à sa mesure !


Blandine: De très belles rencontres surtout informelles en dehors des topos. On s’est rendu compte que beaucoup de jeunes ne connaissent pas les patronages, c’était donc très enrichissant de parler avec eux. Je me souviens d'une jeune fille qui découvrait les patronages par notre topo et qui nous a dit ensuite qu’elle voulait s’engager auprès d’un patronage dans sa ville


Madeleine: J'ai fait des rencontres incroyables avec des personnes différentes les unes des autres, variant du séminariste rencontré dans le train ayant un chemin de conversation marquant, aux jeunes pendant les micro trottoirs (NDR à retrouver sur notre compte instagram) à qui j’ai appris qui est saint Jean Bosco, ou ce qu’est un patronage.



- Votre plus beau souvenir ?


Blandine: Lorsque nous sommes montées sur l’estrade au temps des français qui regroupait 40 000 personnes. Un autre bon souvenir lorsque dans le groupe de jeunes du diocèse de Lyon nous avons animé des jeux de patro pendant une heure au moins. Ce fut un très bon moment où nous avons réappris à des jeunes de notre âge à jouer comme lorsqu’ils étaient enfants, et partagé notre quotidien avec les enfants en patronage


Gonzague: Nous avons eu l'occasion de faire des jeux de patro avec des jeunes du diocèse de Lyon, qui ont été une véritable réussite et ont permis de faire goûter à nos camarades à la devise des patronages : "Ici on joue, ici on prie".


- Une phrase du pape François qui vous a touchée ?


Blandine: « Vous n’êtes pas le sucre mais le sel de la terre »


Gonzague: "Le monde a besoin des jeunes comme la terre a besoin de la pluie."


Madeleine: "Soyez des jeunes rayonnants, qui portent partout la lumière de l’Évangile et allument des lueurs d’espérance"


Domitille: "N'ayez pas peur" : avoir la force de se donner, de s'engager.



Après avoir ensuite été à Fatima présenter à Notre Dame tous les patronages de France et les futurs projets accompagnés par Esprit de Patronage, nos 5 ambassadeurs sont rentrés heureux et grandit.


Si vous souhaitez les aider à financer leur voyage, ils en ont bien besoin, vous pouvez faire un don de 10, 20, 50 eur ou plus ! Merci pour eux !!







114 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page