top of page

Aide aux devoirs: lutter contre le décrochage scolaire

Les patronages ouvrent lorsque les écoles ferment.


c'est en apportant une aide concrète aux familles que le patronage séduit autant. Et notamment avec ces 3 mots: AIDE AUX DEVOIRS... certains patronages proposent même, quand cela est possible, d'aller chercher les enfants à l'école.

Pour les parents, c'est LA solution idéale. Leur enfant est confié à un environnement sécurisant, bienveillant, où dès sa sortie des classes, il est pris en charge. Certains patronages ferment tard (vers 19h), chaque enfant a donc le temps de prendre un bon goûter, puis une équipe de bénévoles prend le relai. Il peut s’agir d’une leçon à apprendre, d’un exercice ou d’un devoir maison à faire ou encore d’un contrôle à réviser.


Les patronages, en apportant une aide concrète aux familles, aident ainsi à lutter contre le décrochage scolaire! Garantir l'égalité des chances, faire en sorte que chaque jeune puisse construire son avenir professionnel et réussir sa vie en société sont des missions de l'école et des patronages.


En effet, souvent les jeunes se retrouvent seuls en rentrant de l'école. Les parents travaillent et sont peu disponibles. Combien d'enfants ou de jeunes se retrouvent seuls en rentrant chez eux... Ils ont bien leur travail à faire mais n'est-ce pas plus facile d'aller jouer ou de se retrouver devant un écran ? Les tentations sont nombreuses et si l'enfant n'est pas cadré, il n'y arrivera pas!


Au patronage, au contraire, un cadre bienveillant est donné.

Qui pour aider? Des bénévoles qui viennent encadrer et accompagner un groupe d'enfants (idéalement 1 bénévole pour 3 enfants).

Ce peut être un adulte (parent ou grand-parent, une personne à la retraite par exemple, ce peut être aussi, selon le lieu où vous vous trouvez, des grands jeunes (grands frères par exemple) qui sont lycéens ou étudiants et qui viennent sur leur temps de service.


Dans tous les cas, nous recommandons d'être exigeant avec les éducateurs qui encadrent les enfants, en leur proposant notamment de se former à la méthode Nuyts par exemple ou à la Gestion Mentale (voir par exemple les propositions du Centre Lapparent pour l'Education. Certaines sont possibles à distance. voir en cliquant ici)


Concrètement, comment se passe l'aide aux devoirs?

En arrivant de l'école, après être passé à la chapelle ou à l'oratoire puis pris un bon goûter avec les éducateurs, on accompagne un groupe d'enfants dans une salle avec tables et chaises (attention à l'organisation de la salle! Tout doit être pensé, les enfants doivent être bien installés en évitant qu'ils se regardent pour ne pas se distraire).

Proposer une prière avant l'étude pour instaurer le calme dans la salle et remettre au Seigneur le fruit de notre travail à venir.

Voici par exemple la prière de St Ignace que vous pouvez lire avec chaque enfant:

"Créateur ineffable, source de lumière et de sagesse, daigne répandre sur mon intelligence un rayon de ta clarté, chasse de moi les troubles ténèbres du péché et de l’ignorance.

Donne-moi la pénétration pour comprendre, la capacité de retenir, la méthode et la facilité pour apprendre, l’aisance pour parler.

Engage le début, conduit le progrès, couronne la fin, Toi qui, vrai Dieu et vrai homme, vis et règne dans les siècles des siècles. Amen !"


Un simple "je vous salue Marie" peut suffire.


Il faut que les règles simples soient établies dès le démarrage:

- silence dans la salle

- chacun à sa table travaille en autonomie.

- si un enfant a besoin de l'aide de l'éducateur, on lève la main en gardant le silence. Certains patronages ont créé un système de petite affiche ou pancarte (format A5 par exemple), d'un côté de couleur verte (signal pour que l'éducateur vienne) ou couleur orange (pas besoin d'aide). Si l'enfant a besoin d'aide pour faire corriger son exercice ou réciter une leçon, il retourne la petite affiche sans parler et attend calmement la venue du bénévole


Cela signifie aussi que le bénévole:

- doit être attentif à chaque enfant (il ne doit pas par exemple et bien entendu être en train de regarder son téléphone lorsque les enfants travaillent)

- veiller à ce que les règles de silence soient respectées dans la salle. Si un enfant est très agité, préférer le faire sortir quelques minutes pour l'aérer avant qu'il ne revienne dans la salle d'étude

- Veiller à ce qu'un seul enfant à la fois aille aux toilettes pour éviter les regroupements non surveillés.


Lorsque le travail est terminé, permettre une lecture continue après les devoirs (15 minutes obligatoires par exemple)


Enfin, il est important d'avoir un cahier de liaison pour communiquer avec la famille, et permettre aux bénévoles qui ne sont pas toujours présents tous les jours, d'avoir un meilleur suivi de l'enfant.

Il est également primordial de faire un retour trimestriel (oral ou écrit) aux parents sur leur enfant, afin de les impliquer dans sa scolarité et montrer l'exigence portée à chaque enfant.


"Tout se conquiert, tout se mérite. Si rien n’est sacrifié, rien n’est obtenu."

Hélie de St Marc


Комментарии


bottom of page